5 astuces de cuisine pour femmes actives

femme active cuisine

 

Je n’ai pas de temps à consacrer à la cuisine, je déteste faire les courses, mais la qualité de mon alimentation n’est pas négociable.

Vous aussi, vous avez un rythme de dingue, entre transport, boulot, enfant, gestion de la maison.

Et votre vie alors ? Et vos moments à vous ?

Et pourtant, vous voulez continuer à BIEN MANGER, parce que la santé, ça compte.

Mais ça ne s’improvise pas et il hors de question de manger de la M_ _ _ E !

Pizzas, produits industriels, ça va 2 secondes mais il ne faut pas en abuser.

Vous vous demandez « COMMENT FAIRE ALORS ? »

Il vous faut créer votre routine alimentaire et nous allons voir dans cet article s’organiser.

Dans cet article, vous allez découvrir mes 5 astuces faciles et pratiques :

  • pour cuisiner sain et équilibré,
  • pour respecter votre rythme de vie
  • sans vous prendre la tête

 

[scint1]

Les limites des menus à la semaine

La semaine n’est pas encore terminée que vous devez déjà penser à vos 14 ou 21 repas de la semaine prochaine pour faire vos courses (si vous mangez chez vous à midi ou pas). Le délire total !

Ça me fait bien rire quand je tombe sur des trames de menu à la semaine. Est-ce que la personne qui les rédige les utilise vraiment dans sa vie ?

Imaginez la scène :

Elle : « chéri, je viens d’imprimer nos menus pour toute la semaine prochaine.

Lui : J’achète quoi du coup ?

Elle : Je dois réfléchir, je ne connais pas toutes les recettes. (1ère prise de tête)

 

Imaginez la scène après les courses. Pour info, mon chéri est du genre « je suis en mode pilote automatique, j’achète ce qu’il y a sur la liste et c’est tout, pas d’impro! »

Lui : « Désolé, c’était trop galère. Y avait plus de coriandre, ni de ciboulette. Et puis j’ai pas trouvé d’avocats mûrs.

Elle : « C’est pas grave, je vais me débrouiller..mais du coup, je fais comment lundi ? C’était salade d’avocats… Parce que si j’utilise les tomates, j’ai plus rien mardi. Et les carottes, c’est pour mercredi… Bah c’est la m…e. Y a pas d’entrée lundi ! » (2ème prise de tête).

Franchement, y a bien plus important dans la vie. Vous n’allez pas vous bouffer le cerveau pour une trame de menus !

Et puis finalement, si lundi, vous n’aviez plus envie de manger les aiguillettes de poulet à la moutarde à l’ancienne. Et si mercredi, vous n’avez pas le courage de préparer le gratin d’aubergine tellement vous êtes épuisée ?

En fin de compte, les menus à la semaine, au mieux ils vous inspirent, au pire, ils vous stressent !

Dans ce cas, comment apporter flexibilité, simplicité et équilibre en cuisine ?

 

alimentation équilibrée

 

5 astuces pour cuisiner facilement et sainement

Voici quelques habitudes que j’ai développé depuis 2 ans, avec un emploi du temps surchargé mais compatible avec le style de vie sain que je veux vivre.

1. Automatisez vos courses

J’ai pris du temps pour me créer des listes : les bases, les fruits et légumes, les VPO (viande, poisson, œuf), les boissons, bébé.

Mais depuis, je gagne un temps fou et un vrai confort.

 J’ai horreur de faire les courses. Avant le « drive », c’était un cauchemar. J’avais l’impression d’être lobotomisé à chaque fois que j’étais au supermarché. J’avais la tête vide ! Je marchais à 2 à l’heure, alors que je suis de nature speed.

Résultat des courses en 30 min : souvent quelques légumes et 2/3 produits pour le corps alors que mon chéri avait le caddie plein.

Depuis peu, je me suis abonnée à un panier bio et je vais chez mon boucher pour la viande et ma boulangerie pour les œufs. J’essaie de manger au maximum local et de saison évidemment.

La liste drive est encore plus rapide du coup.

 

2. Cuisinez des plats simples

J’achète des légumes de saisons de toutes les couleurs en portion familiale afin de préparer tous mes repas de la semaine.

Je les consomme en crudité ou en cuidité :

  • Légumes crus : un vrai gain de temps
  • Légumes cuits : préparation ultra rapide. Je les découpe en gros dés pour les cuire au four ou à la vapeur. J’en prends 3 en moyenne et je les cuits en même temps, comme ça je gagne un temps précieux en préparation.

Et pour varier les plaisirs, j’abuse des épices et aromates pour parfumer mes plats : coriandre, ciboulette, menthe, basilic, muscade, cumin, curry, paprika, etc.

Pour le gratin, j’alterne les sauces : crème fraîche, béchamel, sauce au jus de légumes.

Pour la vapeur, j’alterne la matière grasse ajoutée : un filet d’huile (olive, sésame, colza), une noisette de beurre ou margarine enrichi en oméga 3 (avec un rapport oméga 6/oméga 3 < 5 et sans acide gras trans).

Au final, j’ai plus fait de l’assemblage que de la cuisine sophistiquée. Mais ce n’est pas grave, puisque c’est toujours bon, varié, et équilibré.

 

3. Inspirez-vous des recettes de cuisine

Pour casser la monotonie des plats, surtout en automne où je mange toutes les semaines des courges (potimarron, citrouille, butternut…), je me balade sur internet pour trouver des tas d’idées de recettes que j’adapte en fonction de mes goûts.

Par exemple, la semaine dernière, j’étais tombée sur une tarte au butternut et roquefort. Comme je déteste le roquefort, je l’ai remplacé par du gouda au cumin et j’ai adoré.

Puis varier les recettes avec le même produit permet de le faire apprécier par toute la famille.

Par exemple, mon chéri déteste le quinoa.

Hier soir, au lieu de le préparer en simple accompagnement comme du riz ou des pâtes, je l’ai cuisiné en gratin.

J’ai donc mélangé du quinoa avec des carottes, des oignons, du jambon, du gruyère, du paprika et de la crème liquide allégée. Il a adoré !

Mais, j’étais un peu dégoûtée parce que j’en avais fait pour 2 jours et il a tout fini…

 

4. Prévoyez des restes pour le lendemain

Je double presque toujours les doses quand je prépare les repas, surtout quand je sais que la semaine va être chargée.

Ça permet de gagner du temps le lendemain ou plus tard en congelant le surplus.

 

5. Acceptez l’aide de mes invités lorsque je reçois

J’adore recevoir mes amis à dîner.

Avant mon petit Raphaël, je passais facilement une demi-journée voire la journée en cuisine pour préparer mes petites verrines, mes petites bouchées pour l’apéro, un bon petit plat, et un dessert fait maison.

Mais depuis, c’est un peu plus sportif. Et puis je préfère 1 million de fois partager des moments avec lui que de cuisiner.

Mais en même temps, je n’ai pas envie d’arrêter de recevoir mes amis. Un enfant ne veut pas dire qu’on n’a plus de vie sociale.

Je me suis donc adaptée.

Pour continuer de partager des bonnes soirées avec les copains, je ne prépare plus l’intégralité du repas. Je m’occupe uniquement du plat principal et les autres se partagent l’entrée et le dessert.

Et il en est de même quand je suis invitée.

Depuis, fini le stress des longues préparations. C’est que du plaisir à partager entre amis.

 

Quelles sont vos astuces pour une alimentation variée et équilibrée ?

 

[scint2]

Vous avez aimé « 5 astuces de cuisine pour femmes actives »

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

     Comment manger équilibré en famille ?

     5 astuces perdre du poids avant son mariage

     Pourquoi écouter son corps pour perdre du poids ?

 

 

C’était « 5 astuces de cuisine pour femmes actives »

A votre bien-être… Sophie

 

P.S. : Si cet article « 5 astuces de cuisine pour femmes actives » vous a plus, cliquez sur j’aime. J’en serai ravie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :