Comment gérer les restrictions alimentaires pour raisons médicales

restriction alimentaire

 

Pourquoi les régimes provoquent-ils des crises d’hyperphagie, cette espèce de frénésie alimentaire semblable à la boulimie (prise d’aliments en quantités importantes sur une courte période de temps) ?

Vous le savez parfaitement !

La privation autour de la nourriture est insoutenable, d’un point de vue physique mais aussi affective.

Et la question que l’on met souvent de côté est : « mais qu’en est-il de la santé ? « 

Il y a un tas de personnes qui ne peuvent pas manger certains aliments pour des raisons médicales (ou éthiques par exemple) et qui ne se goinfrent pas pour autant.

Que devez-vous faire si vous avez des problèmes de santé liés à la consommation de certains aliments ?

Lisez la suite pour le découvrir…

 

[scint1]

Mangeur « normal » vs mangeur émotionnel

 

On revient encore et toujours à la différence entre un mangeur « normal » et un mangeur émotionnel.

Et surtout comment se sentiraient ces deux types de mangeurs s’ils devaient « enfreindre les règles » ? 

Quand un mangeur « normal » mange quelque chose qu’il « ne devrait pas », cela n’a pas ou peu d’incidence sur son estime de soi.
Il n’y pense pas spécialement ou bien il pourrait se dire « Je vais en baver plus tard aux toilettes ! ».

D’un autre côté, lorsqu’un mangeur émotionnel « enfreint les règles », il ressent un échec pesant et un profond sentiment de honte ou d’anxiété, pratiquement toujours à cause de son poids.

Selon vous, quelle est la différence entre « je veux manger ce petit gâteau » et « je veux manger la boîte entière » ?

Vous avez deviné ! LA HONTE !

Par exemple…

Un  mangeur « normal » qui ne mange pas de gluten parce qu’il est allergique, ne se dit pas qu’il n’est pas digne d’être aimé quand il choisit de manger du gluten.
Il sait juste qu’il peut se sentir mal (physiquement) après.

Il ne lui donne pas plus de sens. C’est un non évènement. Il est donc  capable de passer à autre chose, plutôt que de culpabiliser et de le vivre comme une perte de contrôle, un dérapage, etc.

REMARQUE IMPORTANTE 
Rappelez-vous que pour un mangeur émotionnel, 99% de la honte émotionnelle provient d’un problème d’image corporelle.

 

Conclusion

Posez-vous cette question : « est-ce que je fais confiance à mon corps ? ».

  • Plus le degré de confiance sera élevé, plus vous ferez partis des gens qui supprimeront avec succès des aliments pour des raisons médicales.
  • Plus votre degré de confiance sera faible, plus vous vous rapprocherez des gens qui échouent à supprimer des aliments pour des raisons médicales.

Mon conseil : choisissez votre camp
1. Vous choisissez vos aliments pour vous sentir bien et préserver votre bien-être.
2. Vous choisissez vos aliments parce que vous avez une mauvaise estime de vous.

Si cela vous a aidé, partagez et retrouvez cette information là-bas.

 

[scint2]

Vous avez aimé « Comment gérer les restrictions alimentaires pour raisons médicales ».

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

     Comment en finir avec les régimes

     Vous ne voulez pas « accepter » votre corps

     Pourquoi écouter son corps pour perdre du poids

 

C’était  « Comment gérer les restrictions alimentaires pour raisons médicales »

A votre bien-être… Sophie

 

P.S. : Si cet article « Comment gérer les restrictions alimentaires pour raisons médicales » vous a plus, cliquez sur j’aime. J’en serai ravie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :